Smart Contracts, que signifient-ils ?

La technologie Blockchain a non seulement fait émerger les monnaies virtuelles comme le « Bitcoin », mais également les « Smart Contracts ». Ces contrats dit intelligents, sont des contrats dont les termes de l’accord sont directement écrits dans des lignes de codes, elles-mêmes inscrites dans le réseau décentralisé du Blockchain. Les Smart Contracts sont donc transparents, traçables, infalsifiables et irréversibles. Comment fonctionnent-ils et quelles en sont les conséquences ?

Les Smart Contracts reposent sur la technologie de la Blockchain et permettent d’effectuer des transactions entre des parties disparates et anonymes, sans avoir besoin d’une autorité centrale. Les transactions sont inscrites, par blocs, dans le registre du Blockchain, qui est en général public. Ils sont donc transparents et traçables, à la limite de l’identité des parties prenantes, qui n'est jamais révélée.

Les Smart Contracts sont dit intelligents car les contrats s’auto-exécutent dès le moment où les conditions de leurs engagements sont réunies, sans l'intervention d’un tiers et sans qu’une des parties puisse faire obstacle. Leur exécution est le transfert d’un Token (actif numérique qui peut prendre multiple formes – immobilier, assurance, ...) entre les deux parties selon les accords initialement prévus. Après l’avoir inscrit dans la Blockchain, et donc une fois le programme intelligent envoyé, il est impossible de faire marche arrière ou le stopper. Le Smart Contract, définit non seulement les règles de l’accord, mais les fige également dans une Blockchain, tout en assurant son exécution (et donc le transfert d’un Token) lorsque les conditions contractuelles se vérifient.

Les Smarts Contracts, sont écrit en lignes de code en utilisant le langage de programmation Solidity et compilé en « Bytecode ». Chaque contrat a son adresse dans la Blockchain. Il existe des « templates » ou exemple-modèles de contrats. Leur émission est donc plus simple, et leur exécution plus rapide et moins onéreuse.

Imaginons le cas d’une transaction immobilière ; grâce au Smart Contract il ne serait plus nécessaire de faire transiter le paiement d’un bien via un dépôt fiduciaire, permettant ainsi de fluidifier le transfert de propriété. Aujourd’hui, les contrats immobiliers via les Smart Contracts sont en phase de test, notamment aux Etats-Unis et en Suède, mais beaucoup d’experts misent sur leur évolution exponentielle, à condition d’être régie par des nouvelles régulations et cadres juridiques adaptés.

Nos prestations