La transition B2C au C2B

La révolution numérique a entrainé de nombreux changements durant la dernière décennie dont la transformation des modèles de marché. En effet, la numérisation crée de plus en plus un marché exclusivement régie par la demande des consommateur. Traditionnellement, le modèle du marché était accès sur le B2C (Business-to-Consumer) c’est à dire un marché où les vendeurs offrent leurs produits, services ou informations aux consommateurs final, en contrôlant la majorité du flux d’informations et l’accès à ses choix. Aujourd’hui, le client a beaucoup plus de pouvoir et ce sont les entreprises qui s’adaptent à leurs demandes. C’est ce qu’on appelle un modèle C2B (Consumer-to-Business). Quelles sont les conséquences de ce passage de B2C à C2B ?

La révolution numérique a entrainé de nombreux changements durant la dernière décennie dont la transformation des modèles de marché. En effet, la numérisation crée de plus en plus un marché exclusivement régie par la demande des consommateurs. Traditionnellement, les modèles d’affaires (business models) de la majorité des entreprises avaient une approche B2C (Business-to-Consumer), c’est à dire une approche centrée sur les produits. Les sociétés B2C offrent des produits et/ou services aux consommateurs finaux en contrôlant la majorité des flux d’informations et l’accès à ces choix. De nos jours, le client a beaucoup plus de pouvoir, grâce aux différents canaux numériques. Les consommateurs créent de la valeur en fournissant leurs données et en agissant en tant que prescripteur. C’est ce qu’on appelle un modèle C2B (Consumer-to-Business). Les clients peuvent créer, trouver, comparer et évaluer leurs produits beaucoup plus facilement et rapidement. Ils n’attendent plus de voir une publicité via un des canaux médiatiques (télévision, radio et presse) pour découvrir un produit et/ou se décider à l’acheter. Les moteurs de recherche et réseaux sociaux, les sites de notations tels que TripAdvisors ou Yelp, ont radicalement changé leurs habitudes et comportements en leurs conférant beaucoup plus d’influence. Grâce à la numérisation, il existe un nombre presque illimité de possibilités pour faire de l’achat du client une expérience hautement personnalisable. D’après une étude menée par Forrester, « Les clients ont de plus en plus de liberté d’action, ce qui influence la stratégie des marques. Les clients exigent une expérience numérique individuelle cohérente et de qualité. » Les entreprises s’adaptent donc davantage à ces changements en accommodant principalement leur business model pour se centrer exclusivement sur le client et moins sur la production. Cette centralisation du client passe notamment par l’automatisation des processus d’informations (qui doivent être instantanés, connectés et personnalisables) et l’analyse de données (principalement les données d’interaction, descriptives et comportementale) qui permet de réagir de manière proactive en anticipant la demande des clients.

Nos prestations